La une des lecteursTous les blogsles top listes
Envoyer ce blog à un amiAvertir le modérateur

14/09/2009

La fête à Bashir Gemayel

 

DSC05960.JPG

Lui, c'est Bashir Gemayel, le "Bashir" de "Valse avec Bashir".

 

100_5895.jpg

Eux, ce sont ses jeunes partisans. La plupart n'ont même pas vingt ans. Ils n'étaient donc pas nés lorsque celui qu'ils célèbrent aujourd'hui a été assassiné.

Pour les partisans des phalanges chrétiennes, (et habitants de notre quartier), on pourrait presque dire « ils se sont mis sur leur 14 septembre ». Il y a 27 ans, le chef maronite de ces phalanges, Bashir Gemayel, était tué dans un attentat dans le centre de Beyrouth. Il était Président de la République libanaise depuis trois semaines, et n’avait pas encore prêté serment. Mais ce Bashir n’est pas que connu pour ses bonnes actions : fondateur des Forces Libanaises en 1976, il s’est ‘occupé’ de ses rivaux chrétiens comme Tony Frangié et  a combattu Dany Chamoun. Son organisation est également à l’origine du massacre de Sabra et Chatila, en représailles de son assassinat.

DSC05961.JPG

Devant l'église de la maison centrale à Achrafieh, le sujet est d'ailleurs rapidement évacué. "Certains regrettent ce qu'il s'est passé, concède un partisan, mais il faut aussi voir aussi ce que les Palestiniens ont fait aux chrétiens du Liban..." Un étudiant habitant le quartier confie: "Eux ont leurs martyrs, nous avons le nôtre, khalass!"

Car Bashir Gemayel reste un martyr pour ses partisans, qui sont de sortie pour lui rendre hommage, aujourd'hui. Des photos de lui partout, sur les devantures des magasins, les vitres de voitures…

Des drapeaux en veux-tu en voilà, des défilés et des concerts de klaxon, rien n’est de trop. Place Sassine, près de là où il a été tué, deux camionnettes pleines de baffles se chargent de diffuser, à fond la caisse, des chants en son hommage. Des gens affluent de partout, drapeau à la main, pour assister à la messe célébrée en son hommage. Fouille à l’entrée, sécurité oblige …

A l'intérieur, le patio est rempli de drapeaux blancs ornés du cèdre entouré de rouge.

100_5905.jpg

La famille (son frère Amine, sa veuve Solange, son fils Nadim et son neveu Sami) et les caciques (Samir Geagea, Zyad Baroud) sont assis aux premiers rangs. A la tribune, Solange Gemayel donne de la voix, et en profite pour dénoncer la situation de blocage politique au Liban (le pays n'a toujours pas de gouvernement depuis les élections du 9 juin dernier).

 

Et à la sortie, les traditionnels coups de feu en l’air, juste pour le côté festif, et les feux d’artifices ou autres pétards…Les cadres du parti et la famille sortent, accompagnés de dizaines de gorilles en costards sombres et lunettes noires.

 

 

 

 

 

 

Commentaires

salut les amis, et vive la plate-forme de 20minutes.fr!
je regrette que vous ne soyez plus là à la fin de l'année, j'aurais bien aimé voir votre blogoreportage sur Achoura...
à bientôt

Écrit par : david | 18/09/2009

Écrire un commentaire

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu